Le traitement des traumatismes psychologiques (E.M.D.R.)

 

Il se fait par le biais d'entretiens et par l'approche E.M.D.R. ("Eye Movement Desensitization and Reprocessing"), littéralement: "Mouvement des Yeux qui Désensibilise et Retraite". Pour David Servan-Schreiber, qui a diffusé cette méthode en France, il s'agit dun "retraitement mental et émotionnel (des conséquences négatives) du traumatisme".
En effet, en cas de traumatisme psychologique, l'angoisse et le choc sont tellement violents que le cerveau, débordé, se retrouve dans l'incapacité de gérer l'afflux d'informations négatives. Celles-ci provoquent alors un surcroît d'excitation d'une telle intensité qu'elles ne peuvent être inhibées, comme cela se fait habituellement, au niveau neuronal. L'excitation envahit le psychisme de la victime ou du témoin qui ne parviennent pas à penser à autre chose qu'à leur traumatisme. Ils le revivent nuit et jour, parfois pendant des années (syndrôme post-traumatique), sans pouvoir le contrôler, à la grande exaspération de leur entourage parfois !
Il se trouve que l'approche EMDR, par des mouvements oculaires répétitifs induits par le psychothérapeute, provoque une détente du cerveau et favorise le passage de l'influx nerveux par d'autres circuits que ceux utilisés depuis le traumatisme. Les informations sont enfin retraitées de façon plus rationnelle, les affects négatifs sont neutralisés petit à petit...
Précisons que l'approche E.M.D.R. est enseignée à Lyon au D.U. de thérapies comportementales, et à Nantes au D.U. de thérapies brèves.

Comment se passe une séance ?
Après un entretien préalable permettant de cerner le sujet sur lequel on va travailler, la personne est invitée à la relaxation: elle est incitée à se plonger mentalement dans une scène agréable. Puis le thérapeute lui demande de se représenter une certaine partie de la scène traumatisante tout en suivant des yeux les mouvements d'un crayon qu'il anime.
Cette méthode s'avère très délicate car revivre le traumatisme peut être traumatisant: c'est pourquoi elle ne peut être utilisée que par un psychothérapeute expérimenté.
Mais il faut savoir qu'elle réussit dans 80% de cas et qu'elle nécessite généralement un nombre restreint de séances.