La Psychothérapie

 

Elle est toujours basée sur la parole du patient. Et généralement sur une attitude bienveillante du thérapeute, attitude à la fois proche et distante. En psychothérapie analytique, celui-ci doit laisser toute la place à la parole de l'autre et n'intervenir que s'il est en difficulté, pour le guider et le soutenir. Ainsi, peu à peu le patient adopte lui-même une attitude de recul , commence à s'entendre et à percevoir sa problématique. L'analyse de ses difficultés peut commencer, jusqu'au moment où il s'en dégage. Alors la souffrance cesse.

Quand une psychothérapie est-elle terminée?

Le premier critère, c'est évidemment la cessation de la souffrance.
Le second, qui accompagne le premier, c'est le retour des pulsions de vie en soi: plaisir de vivre, amour de soi, acceptation de ce qu'on est avec ses qualités et ses défauts, avec ses limites et ses capacités et de même acceptation de l'autre tel qu'il est, bienveillance envers cet autre ! Le renoncement à la culpabilité va généralement de pair avec la prise de conscience de sa valeur !
Troisième critère: prise de conscience des raisons pour lesquelles on avait besoin de ces symptômes, de cette souffrance. A quoi servaient-ils dans le fonctionnement psychique ? Après cette prise de conscience, chaque élément source de souffrance retrouve sa juste place...
L'arrêt de la psychothérapie se discute toujours avec le thérapeute. Derrière le désir d'arrêter peuvent se cacher des raisons inconscientes comme la peur d'aller plus avant vers les pulsions de vie, vers un Moi plus libre. Pour cela il faut encore affronter des peurs, des tensions, des prises de conscience douloureuses... Le patient a alors besoin d'un "coup de pouce" du thérapeute.
Une fois la psychothérapie arrêtée, il est toujours possible de revoir son thérapeute pour un soutien ponctuel ou plus prolongé.

Conclusion
Il faut savoir que, malgré ces généralités, chaque patient est différent, unique, chacun a sa spécificité d'être. Et chacun a besoin que cette spécificité soit reconnue. Cela permet bien souvent d'alléger la souffrance...