Hypnothérapie

L'hypnothérapie est une technique thérapeutique qui s'applique à de nombreux symptômes psychologiques et psychosomatiques, en deux à six séances: phobie; comportement compulsif (boulimie, jalousie obsessionnelle, comportement colérique, tabagie, idées obsessionnelles etc...)


J’ai été formée à l’Institut Français d’Hypnose Ericksonienne (IFHE), institution connue pour son sérieux et sa rigueur dans ce domaine, et dont la réputation n’est plus à faire. Erickson est le psychiatre américain qui a découvert l’hypnose thérapeutique, au début du XX° siècle.

1/ Qu’est-ce que l’hypnothérapie?

Elle ne peut se substituer à une psychothérapie: il ne s’agit pas du travail d’analyse que fait le patient en psychothérapie sur les dysfonctionnements de sa personnalité, travail global sur sa personne qui vise une réharmonisation et un mieux-être.
L’hypnothérapie est une technique thérapeutique qui s’applique à de nombreux symptômes ou comportements gênants pour la personne, en 2 à 6 séances généralement.

2/ Comment cela se passe-t'il?

Voici ma façon de travailler:
1ère séance: entretien sur l’histoire du patient, celle de l’émergence du symptôme, évaluation de la motivation. Puis petite séquence de relaxation-détente: l’hypnose ne pouvant agir que si le patient est en état hypnotique ou état de détente (cerveau en ondes alpha), il est important d’évaluer sa capacité au lâcher-prise
2ème séance: hypnothérapie.
Parfois, pour le tabac en particulier, un certain suivi s’impose.

3/ Comment cela marche?

L’état hypnotique est aussi appelé «état de conscience modifiée» car à ce moment-là notre conscient est en hypovigilance. C’est un état de détente où nous nous trouvons par petites séquences plusieurs fois par jour (petites chutes de l’attention, rêverie, besoin de prendre du recul). Notre cerveau se met en ondes alpha, cela permet au Conscient de récupérer. C’est donc un état naturel. Il peut être léger, moyen ou profond: en relaxation, cet état peut s’approfondir jusqu’à la limite du sommeil.

Voici quelques notions qui vous permettront de comprendre comment l’hypnothérapie marche:

Le Conscient est une structure psychique connue de nous: c’est un bon petit soldat, il obéit à notre volonté. Il nous permet de gérer notre vie, d’organiser, prévoir, mémoriser, analyser, décider, apprendre etc… bref d’exécuter toutes les opérations mentales dépendant de notre volonté. En fait il nous permet de mettre notre vie et notre psychisme sous son contrôle, ce qui nous procure un sentiment de puissance et de satisfaction. Il ne se repose que pendant le sommeil. Mais il peut faire des erreurs si on lui en demande trop et s’il est trop tendu. En séance d’ hypnothérapie il est en veille mais reste présent: le patient est parfaitement… conscient de tout ce qui se passe, et peut arrêter la séance à tout moment. D’ailleurs, dans certains cas l’hypnothérapeute l’interroge sur ses ressentis, le patient peut le guider.
L'Inconscient est une autre structure psychique antinomique du Conscient: lui ne nous est pas connu… puisqu’il est inconscient! Le Conscient pense de façon linéaire avec une pensée organisée, rationnelle, représentée par des mots; l’Inconscient pense de façon globale, irraisonnée, et ses contenus (émotions, souffrances, désirs…) sont représentés par des images (rêves).

L’Inconscient est, entre autres, notre mémoire affective et psychologique: tout y est enregistré depuis notre conception. Il gère également notre système neuro-végétatif qui fonctionne de façon… inconsciente! Il nous aide à survivre psychologiquement à nos blessures psychiques qu’inconsciemment nous refoulons en lui; c-à-d que nous les oublions, ou du moins nous oublions l’origine de notre souffrance. Cela nous aide à continuer à vivre à peu près normalement. Mais l’angoisse liée à l’évènement finit souvent par apparaitre de temps à autre ou de façon de plus en plus pressante; ou même parfois aboutir à une dépression, signe qu’il faut s’occuper de cette souffrance.
Pour cristalliser l’angoisse ou pour nous en protéger, l’Inconscient met en place des symptômes ou des comportements (phobies, compulsions, idées obsessionnelles…) comme il mettrait en place un programme d’ordinateur. Si la personne ne s’engage pas dans une psychothérapie pour décrypter l’origine de sa souffrance et pouvoir la dépasser; ou si elle n’a pas recours à l’hypnothérapie pour traiter un symptôme qui la fait particulièrement souffrir, le programme se répétera! L’hypnothérapeute utilise la technique la mieux appropriée au problème du patient, et cela marche dans 80% des cas!
C’est dire la puissance de l’Inconscient, qui est là pour nous aider, même si ses initiatives ne sont pas toujours très heureuses!
C’est dire aussi que lorsque nous faisons appel à notre «volonté», donc à notre Conscient, pour résoudre certains problèmes (tabac, prise de poids…) nous sommes complètement «à côté de la plaque» car ces problèmes s’originent dans notre Inconscient et non pas dans notre Conscient!

3/ Quelques exemples d’applications de l’hypnothérapie:

Phobies, peurs diverses, crises d’angoisse.
Compulsions alimentaires, boulimie, tabac (60% de réussite).
Idées obsessionelles, deuil, compulsions diverses.
Allègement ou suppression temporaire de la douleur.
Confiance en soi etc…